La publicité, Tik Tokeuse ? 

Avec ses plus de deux milliards de téléchargements dans le monde et un panel de rêve, Tik Tok a de quoi faire tourner les têtes.  Voyons ensemble qui participe à cet engouement, comment et  quels sont les outils mis en place pour les marques. 

Un public très jeune

 

Tik Tok est très clairement  une application qui sert à tuer le temps et à votre avis, qui en a  le plus ? Les ados.  En 2019, 41% des utilisateurs avaient entre 16 et 24 ans, la parité des sexes y était presque respectée et 50% avaient  moins de 34 ans.

Cette année aux Usa, lors de l’épidémie covid-19, l’application est passée à 2 minutes de remporter le temps moyen d’utilisation quotidienne  chez les moins de 15 ans : 95 minutes par jour  contre 97 sur Youtube. 

Le nombre de « Tik-Tokers » est en croissance continue et il faut dire que l’algorithme est encourageant lorsqu’on démarre sur l’application. Pour en avoir fait l’expérience, sans avoir aucun abonné, une vidéo préparée en 10 minutes et postée avec 10 hashtags  peut être vue  plus de 400 fois en l’espace d’un week-end. Le fait que l’on puisse consommer du contenu sans avoir de compte aide sans doute à la viralité de l’application.

Du contenu  fun

 

Quand on débarque la première fois  sur Tik Tok  il y’a de quoi être surpris : une suite de vidéos de 15 à 60 secondes, mettent en scène de parfaits inconnus sur un fond de musique,  de répliques de films ou d’extraits comiques.  C’est tellement déroutant qu’on est tenté de relancer la vidéo une deuxième, voire une troisième fois histoire d’être sûr qu’on n’ait pas loupé un truc intéressant.

Or, c’est bien là une des caractéristiques de l’application : on filme tout mais surtout n’importe quoi.  De l’exhibition pure et dure déguisée en challenge dansant  dont la viralité est souvent inversement proportionnelle à la quantité de tissus habillant l’auteur. Mais pas que! Certains s’essayent aussi à l’humour ou à de brefs tutoriels. 

S’il est vrai que l’on y trouve à peu près tout et n’importe quoi,  il faut  bien avouer que la créativité est presque sans limite. La multitude  d’outils disponibles permet à n’importe quel débutant de publier une vidéo  de bonne qualité  visuelle. L’application abonde en effets sonores, visuels,  filtres  et de découpage autres outils de découpage vidéo.

Tik Tok ads

 

L’application la plus téléchargée au premier trimestre 2020 compte 800 millions d’utilisateurs actifs mensuels  et le taux d’engagement  d’une publication n’est pas loin des 9% (7 % pour Instagram et moins de 5% pour Facebook) . Quoi de plus légitime que de vouloir profiter  de ces statistiques ? Tiktok ads a pensé à tout et  sans tous les énumérer, voici  trois moyens par lesquels  les marques peuvent se mettre en avant. 

·         #challenge : sponsorisé par la marque, celle-ci invite les utilisateurs à rejoindre leur campagne en se défiant, le plus souvent  sur une battle de danse Ce type de contenu est on ne peut plus viral et ça Tiktok l’a bien compris puisqu’il vous en coûtera au minimum 150 000$ par jour. Sachant qu’en général un challenge dure 6 jours faites le calcul …

Plus abordable, il est aussi possible de faire appel à un influenceur pour qu’il surfe sur le défi  du moment en arborant votre marque ou encore, de lancer vous-même un challenge. Par exemple, une promesse de gain sur base de x partages et de nombre de vues…

·         L’in-feed.  Ce sont des vidéos qui défilent dans le feed comme on peut les voir sur un fil d’actualité facebook.  Une publicité qui coûte en moyenne 10$/CPM.

·         Le brand takeover est un format plus agressif et le plus cher de la plateforme. Il s’agit d’une publicité en plein écran qui s’affiche dès ouverture de l’application. 

Alors, on se lance ou pas ?

« Oui mais c’est pour les ados …»  On peut être fébrile  à l’idée d’investir  en raison d’une audience encore fort jeune mais c’est souvent la tendance des réseaux sociaux à  leur début. Cela a notamment été le cas pour Facebook or aujourd’hui plus de 93% des entreprises interrogées utilisent ce réseau social pour communiquer. Il est donc fort probable  que la moyenne d’âge des utilisateurs soit amenée à évoluer ces prochaines années.

« Oui mais c’est cher …» En revanche, concernant l’évolution des prix, difficile de faire des pronostics.  À suivre donc, mais si l’idée est de profiter d’une nouvelle plateforme avec encore peu de concurrence c’est le moment !