Le bitcoin comment ça fonctionne ? 

Le bitcoin,

 

dont vous avez sûrement déjà entendu parler, est une cryptomonnaie, la première cryptomonnaie, conçue par Satoshi Nakamoto en 2009.
Une cryptomonnaie basée sur le peer-to-peer (réseau informatique d’égal à égal entre ordinateurs), décentralisée, ne dépend pas de banques ou de patrons.
Sa conception est publique, tout le monde peut s’y joindre, faire des transactions, des achats, placer son argent

Comment ça marche ? Avant toute chose, il vous faudra un « Portefeuille Virtuel » appelé aussi un "Wallet", tout comme celui qui se trouve dans votre poche, il vous servira à stocker vos bitcoins. C’est à partir de celui-ci que vous pouvez effectuer tous types de transactions.
Le choix du portefeuille virtuel est très important.
Si c’est dans le but d’effectuer de petites transactions, de petits montants, et non dans le but d’épargner, vous pouvez choisir un portefeuille virtuel classique, gratuit disponible sur les différents Store (Play store, Google Store, etc.).
Il vous suffit juste de rechercher "Bitcoin Wallet", ces derniers disposent tous des mêmes fonctionnalités de base sous différentes interfaces.
A vous de choisir celui qui vous correspond

L'installation terminée,

vous disposez de votre numéro de portefeuille virtuel et vous pouvez envoyer et recevoir des bitcoins directement.
Si vous avez pour but de faire des transactions assez conséquentes ou d’épargner, de laisser dormir vos bitcoins, il est préférable d’utiliser un portefeuille virtuel très sécurisé et crypté

Malheureusement les portefeuilles virtuels peuvent être la cible de diverses attaques.
Pour vous protéger, la meilleure alternative est d’utiliser une clé usb wallet.
Une clé usb cryptée dont seul vous avez les mots de passe et c’est sur celle-ci que votre portefeuille virtuel se trouvera.
Vous devez juste la brancher à un port usb pour avoir un accès direct à votre “wallet”.
Celle-ci n’étant pas connectée à internet en permanence, cela minimisera les risques d’attaques éventuelles.

Certaines plateformes, sites web consacrés aux transactions boursières et cryptomonnaies vous proposeront un portefeuille virtuel moyennant un certain pourcentage.                                    

Une fois le bon portefeuille virtuel choisi,

il est temps d’effectuer des transactions.
Pour acheter du bitcoin, vous avez plusieurs options : via divers sites web consacrés aux actions boursières et cryptomonnaies (Etoro, Binance, CoinBase, …).
Il vous suffira d’acheter les bitcoins via votre carte de crédit ou par virement bancaire. PayPal vous propose aussi depuis peu l’achat de bitcoins. 

La deuxième option,

une des plus simple mais qui ne plaît pas à tous question de traçabilité, est le paiement en cash.
Beaucoup de vendeurs de bitcoins acceptent d'en vendre en échange d'argent liquide.
Pour trouver des vendeurs, vous disposez de plusieurs sites tels que LocalBitcoins.com, Bit2me.com, etc ... .
Il vous suffira alors d’entrer en contact avec les vendeurs qui se trouvent dans votre zone géographique

Vous pouvez alors fixer un rendez-vous, payer le vendeur et lui communiquer votre numéro de portefeuille virtuel afin qu’il effectue la transaction.
En général votre transaction sera validée dans la minute. 

Comme troisième option,

vous pouvez vous rendre dans une librairie, et vous procurer un ticket de recharge Keplerk ou Bitnovo.
Ce ticket fonctionne comme une recharge de téléphone à cela près que vous choisissez le montant souhaité.
Ensuite vous entrez le code dans la plateforme concernée et votre ticket sera converti en bitcoins.
Cette méthode vous coûtera des frais de transaction supplémentaires compris entre 2% et 5%.

Une autre méthode 

rapide et efficace mais qui dérange beaucoup : le BitcoinsAtm.
Il s’agit tout simplement d’un dispositif du même type qu'un bancontact.
En bref vous y mettez du cash, entrez votre numéro de portefeuille virtuel et dans les 5 minutes votre argent liquide est converti en bitcoins directement sur votre portefeuille.

Il existe des BitcoinsAtm un peu partout en Belgique : Bruxelles, Courtrai, Tournai, ... la liste est disponible sur le site Localbitcoins.com et sur Google

La quatrième méthode,

celle qui a révolutionné le bitcoin consiste à utiliser un pc et une connexion très performants et effectuer des calculs sur les réseaux bitcoin.
Dans le jargon de la cryptomonnaie, on appelle cette action  Miner

Grâce à ces calculs et transactions effectuées pour la communauté vous obtiendrez un pourcentage en bitcoins sur votre wallet.                                      

Pour effectuer une transaction

de particulier à particulier, rien de plus simple.
Chaque portefeuille virtuel possède un numéro d’identification.
Il vous suffira d’entrer le numéro d’identification du bénéficiaire, d’indiquer le montant et voilà c’est joué.
Ne vous trompez pas de numéro.
Une fois envoyé il est impossible de faire marche arrière.

Il est très simple de convertir vos bitcoins en cash ou de les virer sur votre compte bancaire.
Les plateformes en ligne (Etoro, Binance, Coinbase, …) qui vous permettent d’en acheter vous proposent de les vendre également ! Choisissez le bitcoin et cliquer sur vendre, indiquer le montant désirant être transféré et le tour est joué.
Il est aussi possible de l’échanger contre une autre cryptomonnaie ou action boursière.
Si vous préférez de l’argent liquide il vous suffit de vous inscrire sur LocalBitcoins.com et de mentionner que vous en vendez en échange de cash.

Le bitcoin a été "diabolisé" 

par beaucoup de médias, à cause de son utilisation douteuse sur le “ DarkNet “.
Ne disposant d’aucune traçabilité, certaines personnes malintentionnées ont sauté sur l’occasion pour blanchir de l’argent.

Malgré cette mauvaise image médiatique, le bitcoin a désormais sa place dans notre société.
Beaucoup de grandes marques, agences immobilières, agences d’achats de véhicules, restaurants et autres entreprises vous proposent comme moyen de paiement le bitcoin ainsi que d’autres cryptomonnaies.

Par contre, n’oubliez pas que tous bénéfices réalisés grâce au cryptomonnaies sont taxés dans beaucoup de pays.
Pensez donc à le mentionner dans votre prochaine déclaration d’impôts.